Une question ? Un renseignement ? : Votre conseiller à votre écoute au 0 800 133 333, du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h

Fermer

Financer ma formation

La question du financement de la formation continue est souvent au cœur de la démarche du futur participant. Nous vous proposons un panorama rapide des principales possibilités de financement par l’entreprise, par les fonds spécifiques de financement de la formation, ou par les participants eux-mêmes, qui peuvent être utilisés séparément ou combinés.

Les financements par l’entreprise ou par les fonds de financement de la formation

Compte personnel de formation (CPF)

Qu’est-ce que c’est ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est entré en vigueur le 1er janvier 2015. Il a remplacé le Droit Individuel à la Formation (DIF). Ce nouveau dispositif est une nouvelle modalité d’accès à la formation créée par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. L'alimentation du compte se fait à hauteur de 24 heures par année de travail à temps complet jusqu'à l'acquisition d'un crédit de 120 heures, puis de 12 heures par année de travail à temps complet, dans la limite d'un plafond total de 150 heures.

Vous pouvez mobiliser votre CPF pour financer des actions/formations :

  • Visant l’acquisition du socle de connaissances et de compétences (défini par décret, ce socle regroupe 7 domaines de compétences).
  • D’accompagnement à la VAE. Cet accompagnement prend la forme d’aides méthodologiques à la description des activités et expériences, à la formalisation du dossier de VAE, à la préparation du passage devant le jury.
  • Conduisant à des qualifications ou certifications choisies par les partenaires sociaux, et qui permettent d’acquérir une qualification (un diplôme, un titre certifié, une partie d'une formation ou d'un certificat de maîtrise de compétences visant à l'acquisition d'un bloc de compétences du titre certifié).

Que doit faire le salarié ?

  • Se rendre sur le site internet dédié et ouvrir votre compte : http://www.moncompteformation.gouv.fr.En vous connectant à votre espace personnel, vous pouvez consulter en toute confidentialité votre compte d’heures, vos dossiers de formation en cours ou achevés, mettre à jour vos informations personnelles et consulter la liste des formations éligibles au CPF
  • Saisir le code CPF de la formation choisie

Quelle que soit la taille de votre entreprise, le CPF fait partie des dispositifs que vous pouvez mobiliser pour vous former, il pourra donc s'articuler avec des dispositifs existants, destinés aux salariés.

Congé individuel de formation (CIF)

Le CIF est un congé total ou partiel que le salarié demande à son employeur afin de suivre une formation longue (à temps complet ou à temps partiel) lui permettant d’acquérir un niveau supérieur de qualification ou de se reconvertir. Il est accessible aux salariés ayant au moins 24 mois d’expérience professionnelle dont 12 mois dans l’entreprise.

Que doit faire le salarié ?

  • Le salarié contacte l’organisme agréé auprès duquel cotise son entreprise au titre du CIF (FONGECIF ou autre organisme paritaire agréé) et récupère un dossier de demande de financement de sa formation.
  • Il demande une autorisation d’absence à son employeur.
  • Il complète le dossier (1 partie entreprise, 1 partie KEDGE Executive Education, une partie salarié). Joindre : 1 devis, le programme et le calendrier.
  • Les fonds de financement des CIF décident d’une éventuelle prise en charge à partir de plusieurs critères, notamment les priorités définies par le conseil d’administration du fonds (métiers, populations cibles), mais également en fonction de la qualité de la lettre de motivation du salarié : quelle formation avec quels objectifs, pour quelles raisons etc…

+ d'infos : http://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formationprofessionnelle-des-salaries/article/le-conge-individuel-de-formation-cif

Contrat de Professionnalisation

Qu’est-ce que c’est ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Il permet l’acquisition d’une qualification professionnelle (diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle…) reconnue par l’État et/ou la branche professionnelle. L’objectif étant l’insertion ou le retour à l’emploi des jeunes et des adultes.

Notre public : demandeurs d'emploi de 26 ans et plus. La rémunération est égale à 85 % du salaire minimum conventionnel de branche, sans pouvoir être inférieure à 100 % du SMIC.

Ce contrat de travail peut être en CDD ou CDI, pour une durée de 6 à 12 mois, voire 24 mois par dispositions conventionnelles (Formulaire CERFA n°12434-01 / EJ 20).

La formation est financée totalement ou partiellement par l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé), selon les modalités et critères propres à chaque branche professionnelle. Si la couverture financière de l’OPCA est partielle, l’entreprise doit alors couvrir le reste des frais.

Que doit faire le demandeur d'emploi ?

  • Trouver une entreprise qui accepte un contrat de professionnalisation.
  • Remettre un devis, le programme et le calendrier de la formation.
  • La convention, rédigée par KEDGE sera signée entre l'entreprise et KEDGE.

+ d'infos : http://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-enalternance/article/le-contrat-de-professionnalisation

La Période de Professionnalisation

Qu’est-ce que c’est ?

La période de professionnalisation vise à favoriser l’évolution professionnelle et le maintien dans l’emploi des salariés au travers d’un parcours de formation individualisé alternant enseignements théoriques et activité professionnelle.

Que doit faire le salarié ?

  • Faire part de son projet de formation à sa hiérarchie ou à la DRH
  • Remettre un devis, le programme et le calendrier de la formation
  • Une convention sera signée entre l'entreprise et KEDGE BS

+ d'infos : http://travail-emploi.gouv.fr/emploi/maintenir-dans-l-emploi/article/laperiode-de-professionnalisation

Le plan de formation de l'entreprise

Qu’est-ce que c’est ?

A son initiative, chaque entreprise peut établir un plan de formation, dans lequel elle définit les actions de formation qu’elle prévoit pour ses salariés, dans son intérêt et en fonction de ses objectifs.

Que doit faire le salarié ?

  • Faire part de son projet de formation à sa hiérarchie ou à la DRH, afin qu’il puisse être intégré au plan. Si le projet est validé, l’entreprise prend alors à sa charge l’ensemble des coûts (frais de formation et frais annexes comme l’hébergement ou le transport).
  • Remettre un devis, le programme et le calendrier de la formation
  • Une convention sera signée entre l'entreprise et KEDGE BS

+ d'infos : http://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formationprofessionnelle-des-salaries/article/le-plan-de-formation

Retour en haut