NOTRE ÉQUIPE A VOTRE ÉCOUTE : Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 au 0800 133 333 (appel non surtaxé)

Fermer

Le centre d'expertise finance reconsidered

Le centre d'expertise finance reconsidered - KEDGE
Le centre d’expertise Finance Reconsidered de KEDGE a adopté le mot d’ordre SEEFAR, qui signifie Shift for Ecology, Economics, Finance & Accounting Research, mais aussi “Voir loin”. Dirigé par Christophe Faugère, il propose de porter un regard nouveau sur les mécanismes de la finance, dans une optique de développement durable et de respect des valeurs humaines et éthiques.

Les enjeux de la recherche

Le centre d’expertise mène ses recherches en privilégiant trois grands objectifs :

1/ Étudier les nouveaux modèles et outils de la finance :

  • financement participatif,
  • nouvelle modélisation de l'économie monétaire et de la création de monnaie,
  • marchés et entreprises qui émergent autour de la finance et de l'économie solidaire,
  • accompagnement des activités qui répondent à des besoins sociaux…

2/ En matière de risques et d'assurance, analyser en particulier, dans le système financier bancaire, les risques dits “comportementaux” ou “opérationnels” :

  • fraude
  • comportements non éthiques,
  • problèmes psychosociaux…

3/ Sur les plans ontologique et philosophique, porter un regard critique sur les mécanismes financiers et l'idéologie sous-jacente dans le monde occidental.

Dans la grande majorité des business schools, l'enseignement de la finance est basé sur un modèle dit néoclassique, qui privilégie avant tout l'individu, ses intérêts et la maximisation de ses profits. Le centre d'expertise  entend proposer une alternative à cette approche, dont il estime notamment qu'elle a été à l'origine de la crise financière de 2008 et qu'elle représente un risque considérable pour les économies mondiales.

Dans cette optique alternative, le centre s'intéresse ainsi :

  • au développement de l'investissement socialement responsable (ISR),
  • à la mesure et à la prise en compte des impacts humains, sociaux et environnementaux des décisions d'investissements financiers.

En termes de recherches comme d'enseignement, ce positionnement représente un parti pris affirmé, mais le centre privilégie des valeurs de tolérance. Pour faire évoluer les mentalités, il mise davantage sur le dialogue, la conviction que sur une opposition frontale des écoles de pensée.

L'impact sur l'enseignement

Les recherches menées par le centre d’expertise s'intègrent dans les enseignements du Master en Finance Durable, dont l’objectif est d’aider les étudiants à comprendre :

  • les mécanismes de l’ISR,
  • la finance éthique,
  • les nouveaux modèles de création de monnaie par les banques commerciales...

De nouveaux cours sont également développés, en particulier à destination du Programme Grande école, et notamment sur :

  • les méthodes d'analyse extra-financière des investissements,
  • la nouvelle macroéconomie.

De plus, dans le cadre des cours de finance qu'ils peuvent dispenser par ailleurs au sein de KEDGE, les enseignants-chercheurs intègrent systématiquement un volet éthique, un éclairage sur la finance durable ou la microfinance.

Les étudiants, notamment du fait de leur fréquentation des réseaux sociaux, sont souvent très bien informés sur les initiatives qui peuvent être prises dans ces domaines. En cela, les étudiants apportent une contribution non négligeable à l'expertise du centre. Par ailleurs, ils effectuent des recherches appliquées et rédigent régulièrement des thèses, des mémoires et des études de cas, par exemple sur le financement des entreprises de l'économie sociale et solidaire.

L'impact sur les entreprises

Le centre d’expertise a créé en 2019 une première chaire de recherche (intitulée “Finance reconsidered: addressing sustainable economic development”)avec Candriam, acteur leader de la gestion d'actifs dédié à la finance durable. Cela se traduira par des projets de recherche prometteurs, par exemple sur l'intégration des critères sociaux et environnementaux dans les outils d'aide à la décision pour l’investissement.

D'autres chaires devront être créées et le centre d'expertise a commencé à nouer des contacts avec de grands groupes financiers bancaires intéressés par les approches de la finance alternative.

L'impact sur l'écosystème

Les enseignants-chercheurs prennent régulièrement la parole dans des médias tels que Le Monde ou Les Échos. Ils organisent aussi des tables rondes, notamment dans le cadre des conférences, comme les colloques annuels Infiniti sur la finance internationale.

Les partenariats

Des partenariats sont en projet avec différents acteurs du monde bancaire et financier.

Retour en haut